Révision de la norme standard EN 388 et EN 374

Télécharger Révision de la norme EN 388

  • pdf 4.7 M

    Description

Télécharger Révision de la norme EN 374

  • pdf 4.3 M

    Description

> Norme EN 388 : 2016

Cette norme s’applique aux gants de protection contre les risques mécaniques, incluant l’abrasion, la coupure, la déchirure ou encore la perforation.

La révision de la norme était nécessaire car le test de résistance à la coupure (Couptest) ne permettait pas de qualifier correctement la performance des gants à haute résistance.

Les changements

Résistance à la coupure

Avant

La méthode pour évaluer la résistance à la coupure des gants est la méthode dite du Couptest, permettant de calculer le nombre de cycles nécessaires (va et vient) pour couper l’échantillon avec une faible pression de 5N (environ 500g).

Maintenant

La méthode du Couptest a été fiabilisée, avec en particulier un meilleur contrôle de la lame. Si le matériau du gant use la lame, alors le test de référence devient le test EN ISO 13997. Un 5ème digit sous le pictogramme est créé pour indiquer le niveau de coupure selon le test EN ISO 13997. En l’absence d’usure de la lame, le Couptest demeure le test de référence; néanmoins le niveau de performance selon le test EN ISO 13997 peut être indiqué de façon optionnelle. MAPA Professionnel effectuait déjà le test ISO 13997 qui est plus adapté pour caractériser les gants à haute résistance à la coupure.

Résistance à l’abrasion

Le test d’abrasion est réalisé avec un nouveau papier abrasif (Klingspor PL31B Grit 180) de qualité plus  able que le papier précédemment utilisé.

Avant

Oakey
Grade F2 100 grit

Maintenant

Klingspor
PL31B 180 grit

Protection contre les chocs

Nouveau test selon la norme EN 13594 : 2015 qui permet de revendiquer une protection contre les chocs. Si le gant passe le test, la lettre « P » est ajoutée après les 5 digits sous le pictogramme.

Avant

Maintenant

Note : La lettre X signifie que le test n’a pas été réalisé ou que le test n’est pas applicable.

> Norme EN ISO 374 : 2016

Gants de protection contre les produits chimiques et les micro-organismes.

Avant : Norme EN 374-1:2003

Protection chimique

Protection basique
Gants étanches (EN 374-2 : 2003)

Protection spécifique

• Gants étanches (EN 374-2 : 2003)

• Tests de permeation (EN 374-3 : 2003) : temps de passage ≥ 30 min pour au moins 3 produits d’une liste de 12 produits

Protection contre les micro-organismes (bactéries et champignons)

• Gants étanches (EN 374-2 : 2003)

• AQL : niveau 2 minimum (AQL : niveau de qualité acceptable)

Maintenant : Norme EN ISO 374-1 : 2016

Gants de protection contre les produits chimiques

Elle s’appuie sur 3 méthodes de test :

• Test de pénétration selon la norme EN 374-2 : 2014

• Test de perméation selon la norme EN 16523-1 : 2015 qui remplace la norme EN 374-3

• Test de dégradation selon la norme EN 374-4 : 2013

Test de dégradation (altération des propriétés physiques du gant en contact avec le produit chimique) selon la norme EN 374-4 : 2013

Pour pouvoir revendiquer une protection contre un produit chimique de la liste, les tests de perméation et dorénavant de dégradation doivent être réalisés. Le résultat du test de dégradation est reporté dans la notice d’information.

6 nouveaux produits chimiques ont été rajoutés à la liste des composants dangereux

Norme EN ISO 374-5 : 2016

Gants de protection contre les micro-organismes

Les gants doivent satisfaire le test d’étanchéité selon la norme EN 374-2 : 2014. La possibilité de revendiquer une protection contre les virus a été ajoutée si le gant passe le test ISO 16604 : 2004 (méthode B).

 

 

Pour les gants offrant une protection

contre les bactéries et les champignons

 

 

Pour les gants offrant une protection

contre les bactéries, les champignons et les virus.